Logo petits mouchoirs
                                                                                           
 
Département du siège social : Pyrénées Atlantiques (64)
Site Internet : www.cielespetitsmouchoirs.com  
Adresse postale : 10, av de l’église St Joseph 64000 PAU

E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Tel : 05 59 32 84 77 – 06 08 96 08 13

Gaëlle Lecuyer - directrice artistique.                                                                                                                                                                            Présidente : Sandrine Lalanne

Date de création : 11 juillet 2011
Nombre de bénévoles actifs : 9 (36 adhérents)                                                                                                                                                                                                                           Nombre de clowns : 5

IMGP7001web_copie.jpg IMGP6823web_copie.jpg IMGP7145web_copie.jpg

Lieux d’intervention :

Public des personnes âgées :

  • EHPAD Jeanne d’Albret ORTHEZ : 1 après-midi par semaine – programme annuel
  • EHPAD Portes du Béarn GARLIN : 1 après-midi par mois – programme annuel
  • EHPAD Les Lierres PAU : 1 après-midi par mois (Accueil de Jour + Unité fermée) – programme annuel

Public touché par le polyhandicap :

  • Nid Béarnais, PAU : 1 après-midi par mois – programme annuel
  • Adapei, Domaine des Roses, RONTIGNON : 1 après-midi toutes les 3 semaines – programme annuel

Présentation :

Le clown invite à une posture, celle de convoquer au présent. Il va venir raviver le potentiel de vie chez chacun, et même chez des personnes où il est enfoui. En se « syntonisant » à ce qui est vivant, le clown va tisser une relation, tirer un fil, rentrer dans le monde intime de la personne.

Nous travaillons auprès de la personne âgée mais aussi vers son aidant familial, en fonction de chaque problématique, de chaque projet de vie.

C’est pour cela que nous nous considérons « clowns d’accompagnement » ainsi que les nomment nos collègues de la Compagnie du Bout du Nez.

L’art du clown est de faire du petit, de l’ordinaire, un grand événement. Et c’est à cet endroit précisément qu’il rejoint le monde de la personne âgée, là où le temps est dilaté, sensible, poétique…

Les visites régulières des duos des clowns d'accompagnement viennent favoriser le maintien du lien social, elles adaptent leur mode de relation et de communication verbale ou non verbale, tissée d’empathie, de ludisme et de poésie. Les clowns sont des partenaires de soin, ils créent des rencontres singulières qui visent à stimuler et valoriser les capacités restantes, à vivre et partager des moments de joie avec leurs entourages, à changer nos regards sur l'accompagnement du vieillissement pathologique.

Notre ambition est de développer des projets collaboratifs avec l'ensemble des partenaires territoriaux. Différentes approches peuvent être proposées: interventions de duos de clowns en milieu de soin, ateliers pour les aidants, visite à domicile aidant-aidé, formation et sensibilisation pour les professionnels.

« Ils sont capables, par une adresse singulière, de créer un lien à l’autre, ce qui permet de réveiller la vie et d’insuffler la joie chez le résident. Le clown traverse toutes les frontières (langue, culture, âge, sexe et handicap), le merveilleux n’appartient à personne. Le clown ne juge pas et offre un espace bienveillant à l’autre, il tisse une atmosphère de joie et de tendresse. L’approche est individualisée. Le résident peut être ce qu’il est, le clown va rentrer en communication avec ce qu’il offre (des bruits de bouche, un sourire, un objet…), l’imaginaire prend alors le pas et le reste vient tout naturellement. L’improvisation va donner un terrain réactif et adapté à ce qui se joue dans l’ici et maintenant. » Sophie Rieux, Éducatrice spécialisée, Domaine des Roses, RONTIGNON

« Il apparait que les dimension du visage, de la musique, des voix, du dialogue, des costumes, des accessoires, la manipulations de l’humour, la capacité à se saisir de ce que propose le résident et a interagir à partir de cette réalité est un moyen très efficace d’entrer en relation et donc de stimuler les personnes isolées par leur troubles. Or entrer en relation est la première étape d’une possibilité de stimulation, qu’elle soit pour un soin technique ou pour une activité cognitive. La stimulation des clowns se poursuit systématiquement dans un échange où la personne est accueillie comme elle est, avec ses affects y compris tristes, ses doutes, son humour ou sa mauvaise humeur, dans le respect de sa singularité ici et maintenant. Elément éthique fondamental de toute pratique d’accompagnement. » Stanislas GODINEAU, psychologue à l’Ehpad Les Lierres, PAU